Accompagner des élèves aptes à suivre des études générales,

qu'ils soient sourds, malentendants ou à troubles du langage

sur la base d'un projet pédagogique

> Cliquez ici pour télécharger notre Plaquette de Présentation (PDF)

Une réponse à des besoins persistants

Si l'on ne s'adapte pas précocément à lui, l'enfant sourd profond, sévère et malentendant reste décalé dans la maîtrise de la langue française, dans l'acquisition des connaissances générales et des savoir-faire. L'enfant à troubles du langage affronte d'autres difficultés mais à terme se trouve lui aussi décalé dans la maîtrise du français.

L'adaptation est toujours nécessaire mais plus complexe dans le Secondaire que dans le Primaire, du fait de la démultiplication d'enseignants suivant les disciplines, de leur manque de disponibilité pour un suivi individualisé et pour des échanges entre collègues.

 

Quel enseignement pour que le potentiel de l'adolescent sourd ou à troubles du langage se revèle? Pourquoi le Collège & le Lycée Privés Morvan?

L'élève sourd, comme à troubles du langage, a besoin de rythmes adaptés dans sa formation pour parvenir au seuil d'autonomie qui le libèrera d'intermédiaires. Avec pragmatisme, privilégiant le projet pédagogique pour n'exclure aucun mode de communication, le Cours Privé Morvan dispense, depuis 1955, un enseignement secondaire en langue française ouvrant à ces adolescents :

 

Un projet cinquantenaire, toujours d'actualité

 

Secondaire général continu dans ses adaptations, une alternative à la scolarité en milieu ordinaire et à l'orientation imposée en filière professionnelle.

 

 

CURSUS SCOLAIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le handicap linguisitique étant partagé par la majorité des élèves, quel qu'en soit le degré, l'évaluation est véritablement scolaire. Il n'y a pas de différenciation subjective au titre du handicap.

Adolescents en quête de repères, les élèves se construisent dans cette reconnaissance partagée, sans renier leur particularité, pour se préparer en conscience de leurs aptitudes à leur intégration sociale puis professionnelle. La scolarité qui leur est dédiée pour une formation de fond n'empêche pas les contacts extérieurs (échange avec des élèves "ordinaires", stages d'observation en entreprise des classes de 3ème, de 2nde et de 1ères, ainsi que ponctuellement pour d'autres élèves en recherche d'objectifs).

Le dialogue reste étroit avec les parents qui sont acteurs de ce projet en toute cohérence. L'objectif commun est d'atteindre une autonomie minimale qui rendra le futur adulte maître de son parcours. Pour cela, il faut lui donner des armes, ce sont les bases d'une véritable formation.

Les liens entretenus avec les anciens élèves (dont l'association est l'AACM) sont précieux. Nos "Anciens", pionniers hier, sont les "passeurs" d'aujourd'hui, encourageant les plus jeunes à s'ouvrir au fonctionnement de la société et à prendre confiance en eux.